Les 34000 décisions que tu ne prends pas par jour

Tu t’es déjà demandé pourquoi parfois tu prends des décisions, mais tu n’arrives à pas t’y tenir ?

Dans cet article, je t’explique l’erreur fondamentale qu’on fait tous, et comment utiliser habilement le fonctionnement de ton cerveau pour prendre vraiment le chemin qui te fait envie.

Hier je lisais un livre fort intéressant et je découvrais ça : nous prenons en moyenne 35 000 décisions par jour.

35 000 ! Oui !

Là normalement tu te dis : n’importe quoi, c’est impossible.
Et tu as raison aussi.

Tu prends 35 000 décisions par jour, mais tu ne peux pas toutes les prendre consciemment. Effectivement. Ca serait bien trop fastidieux. En fait, 99,4 % de tes décisions sont prises par ton cerveau qui décide tout seul comme un grand. Ton cerveau inconscient, donc, gère une ENORME partie de tes décisions.

Regarder ton écran, manger tel aliment, lever ton bras, utiliser tel ton pour répondre à tes enfants, ouvrir les yeux le matin, avoir telle ou telle pensée, etc. C’est ton cerveau inconscient qui gère une grande partie de ces décisions. Certaines ont très peu de conséquences, d’autres beaucoup plus.

Comment fait notre cerveau pour décider ?

Il s’appuie en fait sur :

  • tes habitudes
  • tes croyances
  • tes craintes
  • tes désirs
  • tes objectifs conscients

Et il prend la décision qui créée le moins de conflit avec tout ça.

Meeting entre tes habitudes, tes désirs, tes croyances, tes peurs, tes objectifs

Ce qui fait que quand tu veux quelquechose, tu agis sur l’un de ces items. Mais si ça génère un conflit avec les autres (tes habitudes et tes croyances inconscientes, pas exemple), eh bien… toutes tes décisions inconscientes n’iront pas dans cette direction.

Tu te rends compte Jamy ? Mon cerveau prend toutes ces décisions à ta place, alors que je croyais tout maitriser dans ma vie !

(oui, moi aussi j’ai une petite voix dans ma tête 🙂 )

Comment faire alors pour prendre vraiment les bonnes décisions, pour que son cerveau inconscient aille dans la direction que tu souhaites ?

Par exemple, tu te fixes de manger moins … et tu finis par craquer.
Tu te fixes de dormir plus tôt … Et tu finis ta soirée sur ta série.
Tu veux t’affirmer devant ta belle-soeur, ton ex ou ton collègue … et tu n’y arrives pas, tu t’écrases et te maudissant intérieuement.
Tu veux créer ta boite… et tu te trouves tout un tas d’excuses pour ne pas le faire.

Si ton objectif conscient est trop en conflit avec tes habitudes, tes croyances, tes peurs inconscientes, ton cerveau ne prend pas la décision d’y aller toutes les fois où tu oublieras de poser une décision consciente.

Alors, comment faire ?

Aujourd’hui on va parler de la toute première chose, celle à laquelle on ne pense pas toujours assez.

  1. Donne de nombreux panneaux indicateurs à ton cerveau

Dis lui où tu veux aller clairement et surtout : de façon répétée !
Commence par regarder sérieusement tes désirs et tes objectifs :

Qu’est-ce qui est vraiment important pour toi ?
Définis ce que tu veux vraiment !

Et définir ce que tu veux, c’est creuser la question : pourquoi tu le veux, qu’est-ce que ça va t’apporter, en quoi ça fait sens pour toi….

Sinon tu es comme un poulet sans tête : tu cours, mais tu ne sais pas où.

Ou bien tu entends une voix, ça a l’air sympa, tu cours dans cette direction mais sans savoir vraiment pourquoi tu y vas… au moindre obstacle, tu vas biensûr t’arrêter.

Ton cerveau a besoin de s’appuyer sur des objectifs clairs et conscients pour tes décisions inconscientes, ne l’oublie pas. Et ces objectifs doivent être alignés avec qui tu es, tes valeurs, tes besoins, tes désirs profonds.

C’est comme si tu plantais un panneau indicateur pour ton cerveau :
Regarde, c’est vraiment super kiffant cette direction, c’est par là qu’il faut aller !

Et une fois ne suffit pas : imagine que tu es sur un chemin en montagne, et il y a un seul panneau indicateur au début.
Est-ce que ça suffit pour trouver ton chemin tout le long ?

Non, biensûr …

Et c’est une erreur fondamentale que nous faisons tous.

Si ton objectif est important, tu as besoin de t’en rappeler chaque semaine, chaque jour. Plus tu te remets dans ta vision de ce que tu veux, et plus tu plantes de panneaux indicateurs tout le long de ton chemin pour ton cerveau.

Ça te permet que tes choix conscients comme inconscients restent alignés avec ce que tu veux. Tu as des panneaux à ta disposition tout le long de ton chemin pour te guider.

Par exemple, dernièrement, je voulais sortir de la fatigue et de l’épuisement après une période un peu difficile.
Je voulais retrouver de l’énergie, mais comment faire quand on est fatiguée par son quotidien et qu’on a juste envie de s’allonger dans son lit ?

La tentation : le canapé (et j’y ai cédé un certain nombre de fois!).
Et puis un jour, j’ai compris mon erreur. Je ne reposais pas mon objectif régulièrement, je m’en souvenais uniquement quand vraiment ça n’allait plus du tout.

J’ai donc commencé à repenser à mon objectif tous les matins et chaque début de semaine. Je l’ai écrit et affiché au mur, je l’ai écrit dans mon agenda, de façon à le voir très régulièrement.

Bref, j’ai mis des panneaux indicateurs tout le long !
Et ça a très bien fonctionné.

Et tu sais quoi ? C’est exactement ce qu’on fait en coaching. Je t’aide à clarifier ton objectif pour qu’il soit suffisamment précis, qu’il fasse vraiment sens pour toi, qu’il te mette vraiment en énergie et en joie, et que tu aies envie d’y aller. Et je suis là pour être la gardienne de ton objectif quand tu l’oublies : je te permets de planter des panneaux tous les 100 m pour que tu ne te perdes pas en route, quoi qu’il arrive.

Hey oui, c’est beaucoup plus facile comme ça !

Lorsque tu veux changer une habitude, commencer un nouveau projet, aller vers quelquechose d’inconnu pour toi, la toute première étape c’est de bien définir ce que tu veux, et de le reposer très régulièrement.

Et ce que ça suffit ?
Non, biensûr …. tu as bien compris que s’il y a un conflit avec le reste, tu repartiras dans la mauvaise direction. Mais c’est la toute première étape indispensable, sans laquelle tu ne vas nulle part.

Définis ta destination et plante des panneaux indicateurs tout le long.

On parlera de la suite dans mon prochain article

Je te souhaite une belle journée,

With love,

Flore

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :